Histoire fragmentée d'une femme presque ordinaire - Résidence-mission de la compagnie L'astragale/Communes histoires - Lycée Thomas Corneille - Barentin

Histoire fragmentée d’une femme presque ordinaire - Résidence-mission de la compagnie L’astragale/Communes histoires

, par Courteille Stephanie

Tout a commencé en septembre, au théâtre Montdory, quand l’artiste Thomas Rollin est venu raconter sa découverte de 29 agendas dans un dépôt sauvage, à Rouen. Datés entre 1927 et 1975, ils dessinent l’existence d’une certaine Germaine L., parisienne, une femme ordinaire qui note des recettes, des anecdotes familiales, les films qu’elle va voir, les voyages qu’elle fait, une femme dont le témoignage extraordinaire nous fait traverser le siècle dernier, de l’apparition du cinéma parlant à la joie de la Libération et à la loi sur le divorce par consentement mutuel.
Thomas Rollin et Nadia Sahali ont proposé aux élèves des différents établissements engagés dans le projet (école Fontenelle-La Champmeslé, collège Catherine Bernard, lycées Bartholdi et Thomas Corneille) de réaliser sur le modèle de Germaine un bullet journal ou Bujo associant image et texte pour évoquer les temps forts de leur année et leurs découvertes.

En décembre, les élèves de la 2e10 ont découvert les carnets et participé à un atelier d’écriture ; ils ont emprunté le regard des proches de Germaine pour lui redonner vie, en sélectionnant différentes anecdotes des agendas.

Les Bujos des élèves ainsi que le journal collectif de la classe de CM2 de l’école Fontenelle-La champmeslé ont été exposés lors de la Nuit de la lecture et des arts au lycée.

En février, certains 2es 10 ont préparé et enregistré des interviews des résidents de l’Ehpad de Barentin, venus rencontrer les élèves au lycée.
Pendant ce temps, d’autres, inspirés par la note de Germaine rédigée plus de 70 ans avant, en février 1948 ("réunion du groupe. Bon fluide magnétisme mais trop faible actuellement La table d’émeraude"), ont enquêté sur l’alchimie et l’ésotérisme et imaginé Germaine en aventurière du temps, voyageant jusqu’à nous comme l’ont fait ses carnets.

En mai, les élèves ont présenté une lecture de leurs textes au théâtre Montdory lors de la restitution des travaux de la résidence-mission.

après la lecture, au théâtre Montdory, photo des participants

Ce projet est proposé et soutenu par la DRAC et la municipalité de Barentin ; merci au service Culture et aux artistes Thomas Rollin et Nadia Sahali.

Pour découvrir le projet et prochainement les podcasts : https://www.lastragale-cooperative.com/copie-de-actions-art-cult

Portfolio

2 élèves échangent avec une pensionnaire de l'Ehpad Labyrinthe de journaux un journal Un Bujo un journal dessiné rencontre intergénérationnelle Page d'agenda
juillet 2024 :

Rien pour ce mois

juin 2024 | août 2024